La Nature

Le Yukon abrite le sommet le plus élevé du Canada, le plus vaste champ de glace non polaire du monde, plusieurs rivières du patrimoine canadien et une abondante faune en bonne santé. On ne peut rester insensible à l’immensité sauvage du Yukon où la toundra, tapissée d’une végétation flamboyante, côtoie de majestueuses montagnes aux sommets impressionnants.

Les attraits naturels du Yukon sont stupéfiants, et c’est ce qui en fait une endroit si particulier. Les montagnes y offrent des panoramas grandioses qui ne le cèdent en rien à la beauté des cours d’eau sauvages et des lacs aux eaux cristallines. Près de 80 % du Yukon demeure à l’état sauvage.

Les paysages

La chaîne St. Elias, dans le sud-ouest du Yukon, compte au moins vingt montagnes de plus de 4 000 m (13 124 pi) d’altitude et quelques-unes qui culminent à plus de 5 000 m (16 405 pi). Dominant le paysage et entouré de vastes champs de glace, le mont Logan, avec ses 5 959 m (19 551 pi) d’altitude, est le sommet le plus élevé du Canada.

La partie sud du Yukon est le domaine d’immenses forêts boréales où dominent les conifères et qui sont ponctuées de montagnes déchiquetées et de multiples lacs et cours d’eau. Dans le nord, la toundra ondule jusqu’à l’océan Arctique, limite septentrionale du territoire. La côte comprend des plages, des falaises, de la glace marine, des lagons et des plaines côtières.

Les lacs et cours d’eau

Le Yukon compte plus de 70 cours d’eau sauvages qui se prêtent bien au canotage, dont quatre rivières du patrimoines canadien. Avec sa myriade de lacs, le Yukon possède un important réservoir d’eau douce. Les deux tiers environ du territoire sont drainés par le puissant fleuve Yukon, le deuxième plus long cours d’eau du Canada.

Les rivières Big Salmon et Teslin et le légendaire fleuve Yukon conjuguent beauté du paysage, observation de la faune, histoire et pêche et comportent juste ce qu’il faut de rapides pour se garder éveillé. Pour les amateurs de descente en eau vive qui veulent plus d’action, les rivières Alsek, Tatshenshini et Firth sont tout indiquées. Les rivières Snake, Bonnet Plume et Wind sillonnent une des régions les plus sauvages d’Amérique du Nord

Les lacs glaciaires Tagish, Marsh, Teslin, Bennett et Atlin forment ce qu’on appelle les lacs du Sud. Situés en bordure de route, les lacs Kathleen, Fox, Five Mile, Frances, Frenchman et Chapman sont des paradis pour les campeurs et les pêcheurs.

Les animaux sauvages

Les immensités sauvages du Yukon, où cohabitent des écosystèmes variés, et la population clairsemée du territoire expliquent la présence de certaines des espèces animales parmi les plus rares et les plus impressionnantes d’Amérique du Nord.

Le Yukon abrite une abondante faune nordique, comme les caribous, les loups et les grizzlis, ainsi que des millions d’oiseaux migrateurs. Les lynx, coyotes, renards et petits mammifères abondent dans les forêts. À chaque détour de la route, il est possible d’apercevoir des animaux sauvages. Restez à l’affût et n’oubliez pas les conseils suivants si vous voulez multiplier vos chances d’en observer dans leur habitat naturel.

Conseils

Prenez votre temps et évitez de faire du bruit. Faites de fréquents arrêts et balayez lentement le paysage du regard.

Les animaux sauvages se manifestent surtout tôt le matin et en soirée. Prenez donc l’habitude de faire une petit promenade avant le déjeuner et après le repas du soir. Vous pourriez être agréablement surpris. Enfin, nʼoubliez pas quʼen été, sous nos latitudes, la « soirée » sʼéternise toute la nuit.

Demeurez à distance; prenez des jumelles, un télescope dʼobservation ou un téléobjectif pour mieux voir les animaux ou prendre de meilleures photos sans devoir trop vous approcher, ce qui pourrait les effrayer ou vous placer en situation dangereuse.

Pour en savoir davantage sur les espèces animales du Yukon et l’observation de celles-ci, les règles à suivre, les précautions à prendre ou les possibilités d’apercevoir des animaux sauvages sans l’aide d’un guide-accompagnateur, consultez le Guide d’observation de la faune et de la flore du Yukon.

Pour en savoir davantage sur les espèces animales du Yukon et l’observation de celles-ci, les règles à suivre, les précautions à prendre ou les possibilités d’apercevoir des animaux sauvages sans l’aide d’un guide-accompagnateur, consultez le Guide d’observation de la faune et de la flore du Yukon.

Les parcs

Le milieu sauvage occupe plus de 80 % du Yukon et compte des parcs nationaux et territoriaux de réputation internationale, reconnus pour leurs paysages grandioses et l’abondance de la faune qu’ils abritent. Les visiteurs en quête de solitude ne peuvent rêver d’une meilleure destination. Les parcs Kluane, Tombstone et Ivvavik ainsi que la piste historique Chilcook sont des parcs nordiques légendaires. Les parcs du Yukon sont dotés d’une excellente infrastructure allant des sentiers de randonnée pédestre aux terrains de camping, en passant par les centres d’interprétation.

Nous suggérons aussi…