La route de l’Alaska, dont le nom alimente l’imaginaire des routiers du monde entier, a été construite durant la Deuxième Guerre mondiale. Reliant Watson Lake, près de la limite de la Colombie-Britannique, et Beaver Creek, près de la frontière entre le Yukon et l’Alaska, cette route panoramique est parmi les plus agréables à parcourir dans le Nord pour la qualité de sa chaussée.

À Watson Lake, où commence votre circuit touristique, prenez le temps de visiter la fameuse forêt de poteaux indicateurs. Votre prochain arrêt sera Teslin, foyer des Tlingit de l’intérieur. Petite collectivité pleine de charme en bordure du lac du même nom, Teslin est aussi prisée pour la pêche et la navigation de plaisance que pour la richesse de son patrimoine culturel et les œuvres de ses artistes. De Teslin, poursuivez votre route jusqu’à Whitehorse, la capitale du territoire. Entourée de forêts et de montagnes sillonnées d’une multitude de sentiers et traversée en plein cœur par un fleuve majestueux, Whitehorse ne porte pas le nom de « ville au naturel » pour rien. Arrêtez-vous quelques jours, le temps de visiter le bateau à aubes S.S. Klondike en cale sur les berges du fleuve, le musée MacBride, le Centre d’interprétation de la Béringie et les nombreuses galeries mettant à l’honneur les œuvres des artistes talentueux du Yukon.

À partir du village de montagne de Haines Junction, à une centaine de kilomètres passé Whitehorse, la route épouse le contour du parc national Kluane pour se rendre à Burwash Landing et Destruction Bay, puis Beaver Creek où prend fin le tronçon de la route de l’Alaska en terre canadienne. La région de Kluane offre toute la palette d’aventures de plein air qu’on pourrait vouloir vivre au Yukon – excursions aériennes au-dessus de glaciers, randonnées pédestres, randonnées équestres, observation de la faune, canoë-kayak et rafting – et, partant, est une destination très populaire auprès des vacanciers au Yukon.